CoxBazar_CBenveniste.jpg

Les Chroniques

de la Fée Cale

Mettre à sa juste place un monde invisible et pourtant essentiel  : celui des toilettes et tout ce qui s'ensuit

  • clairebenveniste

Chasse d'eau ... potable

Dernière mise à jour : févr. 7

Saviez-vous que 20% de l'eau potable que nous consommons est engloutie par nos toilettes ?

Chasse d'eau potable © Marine Legrand

Eh oui, la grande majorité d'entre nous déposons nos chères productions quotidiennes dans de l'eau potable !


Hormis quelques rares endroits comme Paris, où un réseau d'eau non potable existe, les réseaux qui distribuent l'eau en France fournissent en effet uniquement de l'eau potable.


Depuis l'apparition des chasses d'eau à double commande, qui permettent de réduire à 3L le volume utilisé en cas de petite commission (contre 9L pour les systèmes classiques voire 18L pour les plus anciens), la consommation d'eau chassée a été réduite.



Ceci dit, on estime que chaque français.e utilise toujours quotidiennement une trentaine de litres d'eau pour expédier ses besoins aux oubliettes. De l'eau potable qu'il faut produire puis traiter une fois souillée.


A l'ère du changement climatique, où les sécheresses deviennent de plus en plus fréquentes et sévères, et où l'optimisation de nos ressources en eau s'impose pour permettre de préserver les ressources tout en répondant aux différents usages, on peut s'interroger sur un tel fonctionnement.


Cela n'a d'ailleurs pas toujours été le cas. Nous verrons dans de prochains articles comment nous en sommes arrivés là.


© Claire Benveniste

En attendant, sachez que l'installation d'un second réseau d'eau non potable est une fausse bonne idée, compte tenu des frais engendrés et du tarif élevé qui serait facturé aux usagers. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez vous instruire sur le site du GRAIE (Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures et l’Eau) qui nous propose de "démêler les fils de l'eau" avec une excellente série pédagogique, Méli Mélo.


En revanche, des solutions alternatives pour utiliser de l'eau non potable existent, comme la récupération d'eau de pluie ou la réutilisation d'eaux grises telles que des systèmes de chasse d'eau surmontée d'un évier. Celui que j'ai pu tester récemment n'est pas forcément des plus commodes à utiliser : mieux vaut avoir le bras long !


Les toilettes sèches, elles, n'ont besoin ni de consommer ni de souiller de l'eau pour gérer nos productions. Nous verrons qu'elles permettent également de traiter nos selles et urines à leur juste valeur : comme des ressources et non comme des déchets.

Quel que soit le volume de la chasse d'eau potable ou non, sachez que concevoir un tel système n'est pas une mince affaire. La journaliste Rose George nous dévoile dans son enquête "The big necessity", le secret de fabrique de la marque TOTO, la star des toilettes japonaises : la pâte miso, à base de soja.


Mais encore ? Eh bien, c'est à partir de cette pâte que les designers de TOTO ont pu reconstituer un faux étron humain à la bonne densité, qui flotte et s'évacue de la même façon que nos commissions. Ce qui leur a permis de tester leurs chasses d'eau à gogo et de s'assurer que leur pouvoir magique permette bien de tout faire disparaître en un instant.


Les tests grandeur nature étant bien entendu délicats à réaliser sur commande en faisant appel à ses collègues. Imaginez l'ambiance dans l'équipe...

73 vues

Posts récents

Voir tout