CoxBazar_CBenveniste.jpg

Les Chroniques

de la Fée Cale

Mettre à sa juste place un monde invisible et pourtant essentiel  : celui des toilettes et tout ce qui s'ensuit

  • clairebenveniste

Quels mots pour briser les tabous ?

Mis à jour : 11 déc. 2020

Alors que nous sommes actuellement condamné.e.s à communiquer à travers des masques ou des écrans, on s'interroge sur les mots à utiliser pour briser les tabous liés à nos toilettes et tout ce qui s'ensuit.



Lorsque vous avez une drôle de passion, vous vous retrouvez plongé.e dans un univers qui peut être déroutant au départ. Vous passez vos journées à lire et employer des termes tels que défécation à l'air libre, gestion des boues fécales et même ... "shit flow diagram" qui signifie litérralement "diagramme de flux de merde" (si si ! c'est un outil fort utile et très sérieux, voyez les résultats obtenus sur un moteur de recherche).


Shit Flow Diagram © Peal et al., 2014

Vous finissez par vous habituer puis par parler du sujet de jour comme de nuit, repas compris. Jusqu'à intégrer des réunions de passionné.e.s, où la question habituellement posée avec anxiété à son voisin dans un lieu public : "comment sont les toilettes ? " prend une toute autre dimension.



Mais pour en parler à une personne qui n'a pas la chance d'être immergée dans cet univers fascinant, quels mots sont-il préférables d'utiliser ?



Si un zest (voire une bonne dose) d'auto-dérision est bien souvent indispensable au premier abord, trouver les mots justes pour ne pas faire fuir les âmes sensibles et être pris au sérieux n'est pas une mince affaire !



Pour parler de ce que nous produisons chaque jour, notre langue française nous offre une diversité de mots surprenante, quel que soit le registre de langage utilisé.


© Claire Benveniste

Pour évoquer l'acte de production, le choix est moins vaste, mais tout aussi intéressant.


© Claire Benveniste

Dans le village togolais sans toilettes où j'avais résidé plusieurs semaines, les habitants utilisaient l'expression "aller voir le chef" lorsqu'il s'agissait de se réfugier entre deux épis de maïs pour se soulager. Ce qui donnait lieu bien entendu à des quiproquos très réguliers. D'autant plus lorsqu'il fut question de rendre visite au (vrai) chef du village.


Toilettes philippines © Léa Musso


Sachez que nos voisins britanniques disposent d'un vocabulaire particulièrement fourni pour évoquer le lieu de production : toilets, washroom, bathroom, restroom, lavatory, closet, water closet, loo, ladies/men's room...


Les philippins, eux, utilisent pudiquement l'expression "Comfort Room", ou "CR" (littéralement "salle de confort"). Ce qui se rapproche d'une charmante expression guère plus utilisée par chez nous : lieu d'aisance.





Que ressentez-vous en lisant ces mots ? De la gêne ? Du dégoût ?

Vous esquissez un sourire peut-être ?

Rien ? Dans ce cas, vous êtes sûrement soignant.e. Ou Fée.




Dans ces chroniques, on a pris le parti de limiter l'emploi de mots trop explicites pour éviter que les âmes les plus sensibles ne passent leur chemin.



Au risque de donner l'impression de tourner autour du pot. A l'exception du titre de ce blog qui tâche de mettre les pieds dans le plat le plus élégamment possible.



Et vous, qu'en pensez-vous ? Quels sont les mots justes pour vous ?

62 vues

Posts récents

Voir tout